Régime après Pâques : aliments détox printaniers

Avec Pâques maintenant derrière nous, progressivement, nous entrons de plus en plus au cœur du printemps, le régime détox après Pâques nous permet d’éliminer les calories accumulées grâce aux bons déjeuners, chocolats et pâtisseries de Pâques qui nous aident avec les aliments purifiants de Primavera. Il est essentiel de suivre le rythme naturel des saisons, même en nutrition, pour un mode de vie sain. La plus grande aide vient toujours de notre alimentation méditerranéenne et, en particulier, de légumes, de fruits, de fibres et de beaucoup d’eau, au moins deux litres par jour. Si un peu de mouvement est ajouté au régime détox après Pâques, même une promenade dans la maison en raison de la zone rouge, le résultat est assuré.
Au printemps, le jardin est enrichi de nouveaux légumes, pousses, salades, légumineuses et herbes aromatiques, alliés fondamentaux pour purifier notre corps des scories et des toxines accumulées lors des fêtes de Pâques et de la saison précédente qui nous a permis de passer des journées entières entre le poêle et le canapé. De plus, le printemps nous offre de longues journées ensoleillées, idéales pour l’activité physique en plein air : 30 minutes par jour de marche à un rythme rapide sont celles qui sont recommandées pour rester actifs et elles constituent un outil fondamental pour notre santé. N’oublions pas de découvrir le visage et les bras et de les exposer au soleil 20 minutes par jour : c’est le temps qu’il faut pour activer la peau pour produire de la vitamine D, qui aide les os à absorber le calcium et à protéger et renforcer notre corps. Le premier ingrédient d’un bon régime détox est certainement l’eau. Boire tellement vous permet d’éliminer les toxines par l’urine et la sueur, cela vous permet de réoxygéner la peau et de vous débarrasser de la fatigue.

Régime après Pâques : quels fruits et légumes choisir pour nous purifier après la frénésie ?
Parmi les légumes de printemps, on trouve des bettes, des asperges, des haricots verts, des oignons verts, des poireaux, des radis, sans oublier les nouvelles courgettes avec leurs fleurs, facilement digestibles et peu de calories. Comme salades, il est temps de consommer de la valériane et de la laitue, riches en fibres solubles délicates pour nos intestins, et en roquette, pleine de vitamine C et de minéraux à action digestive et diurétique.
Nous passons ensuite aux fruits typiques du printemps, les fraises : d’excellentes sources de vitamine C et de flavonoïdes, en particulier des anthocyanes aux caractéristiques anti-inflammatoires potentielles. À la fin du printemps, les cerises mûrissent également, qui sont également riches en nutriments antioxydants précieux.
Printemps : l’importance des fibres, de l’eau et de l’activité physique en plein air
Ces ingrédients, combinés à des grains entiers, nous permettent de créer des plats savoureux et colorés, avec régularité intestinale et pour ralentir l’absorption des graisses et des sucres du repas, ainsi que des vitamines, des minéraux et des antioxydants. Pour faire face à la sensation de fatigue et d’épuisement typique du premier temps chaud, il est important de compléter l’eau, les minéraux et les vitamines, dont les fruits et légumes sont riches. Pour une alimentation durable, nous apprenons également à utiliser des restes de fruits et légumes, par exemple en cuisinant les feuilles extérieures et plus fibreuses de légumes à feuilles, de haricots et de gousses de pois, pour les pâtisseries ou les soupes.

Aliments détox printaniers Le printemps
offre de nombreux légumes et fruits à fonction purifiante, découvrez-les en détail :
– Asperges officinalis : Les asperges officinalis appartiennent à la famille des Liliacées ; elles peuvent être blanches, violettes ou vertes. Pour être sûr de leur fraîcheur, veillez à ce qu’ils soient fermes, mais pas boisés et de couleurs vives. Les asperges sont faibles en calories, elles contiennent beaucoup de fibres, une bonne teneur en vitamine C, en caroténoïdes, en vitamine B, en acide folique et en minéraux, y compris le calcium, le phosphore et le potassium. Ils exercent également une action purifiante et diurétique, aidant à éliminer la stagnation du liquide dans les tissus et à améliorer la fonction rénale.
– Laitue : La laitue est principalement constituée d’eau et, pour cette raison, elle est recommandée aux personnes à risque de déshydratation telles que les sportifs et les personnes âgées. Grâce à la présence de bonnes concentrations de minéraux, tels que le potassium, le magnésium, le calcium et le sélénium, impliqués dans la relaxation neuromusculaire, il favorise la relaxation et le bon sommeil. Il peut être consommé cru, mais il est également utilisé dans certains plats tels que les soupes, le velouté et le risotto.
– Misticanza : c’est un mélange de divers légumes à feuilles, dont la laitue, la ruchetta, le cresson et le portulaca. Au printemps, ils ont de petites feuilles, très tendres et délicates, idéales pour manger en salade. Riche en fibres solubles, minéraux et antioxydants, il constitue la base idéale pour accompagner tous les légumes printaniers, mais aussi avec des bourgeons floraux comestibles pour faire des salades colorées.
– Poireau : Le poireau appartient à la famille des Alliaceae, comme les oignons et l’ail, et c’est pourquoi il joue également une action bactérienne et antiseptique. Il a peu de calories, mais un bon pouvoir de rassasiation grâce à sa teneur élevée en fibres, également utile pour régulariser les intestins. Riche en potassium et faible en sodium, les poireaux favorisent la diurèse et l’élimination des substances toxiques.
– Oignons de printemps : Les oignons ne sont pas des bulbes d’oignon entièrement formés, très polyvalents dans la cuisine. D’un point de vue nutritionnel, ils sont riches en potassium et ont une teneur en calcium décente ; ils contiennent de bonnes quantités de vitamines C et B. Ils leur confèrent des propriétés drainantes.
– Haricots larges : contiennent entre à base de protéines et de fibres et environ 4,5 % de glucides. Parmi les légumineuses, il y a le moins de calories : si elles sont consommées fraîches, elles ne fournissent que 55 calories par 100 grammes. Ils sont riches en minéraux tels que le calcium, le phosphore, le sodium, le potassium, le magnésium, le zinc, le sélénium et le fer (un bon allié en cas d’anémie) et constituent une bonne source de vitamines B et de vitamine C (fondamentales pour faciliter l’absorption du fer végétal présent dans les haricots eux-mêmes). Les acides aminés essentiels présents dans les haricots larges sont : la lysine, la leucine, la thréonine, le tryptophane et la valine. Enfin, la présence abondante de fibres alimentaires et d’eau favorise la motilité intestinale, entraînant également l’élimination des toxines et des scories.
– Pois : Les pois frais ou congelés sont composés de 78 % d’eau, 6 % de glucides et 5 % de fibres et de protéines. Les minéraux les plus abondants sont le potassium, le fer, le magnésium, le zinc, le sélénium, le cuivre et le manganèse. La présence de vitamine A, les principales vitamines B (y compris B9 = acide folique) et de vitamine C. Ils contiennent tous les acides aminés essentiels, à l’exclusion de la méthionine et de la cystéine, que l’on trouve cependant dans les céréales : c’est pourquoi il est préférable de les consommer ensemble. Même les pois, tels que les fèves larges, peuvent être consommés frais, où ils conservent toutes leurs propriétés. Les vitamines du groupe B sont essentielles aux principales activités métaboliques : en particulier, l’acide folique et la vitamine B6 apportent des avantages au système cardiovasculaire et sont importants pour le développement et le fonctionnement du neuro-cerveau. En particulier pendant la grossesse, les bons niveaux d’acide folique sont essentiels au bon développement du système nerveux du fœtus. Enfin, grâce à la teneur élevée en minéraux, les pois ont également des propriétés reminéralisantes.
– Cerises : elles sont riches en anthocyanes, les pigments qui donnent la couleur rouge caractéristique, qui dans nos tissus ont des capacités antioxydantes et anti-inflammatoires et empêchent l’agrégation du cholestérol mauvais dans les vaisseaux sanguins. Ils contiennent également de la vitamine C, de la vitamine A, des minéraux et de l’eau.
– Fraises : riches en eau, en fibres et en sels minéraux, ont des propriétés reminéralisantes et diurétiques. Les anthocyanes, polyphénols de couleur rouge, déterminent sa coloration et ses propriétés antioxydantes. Ils contiennent de bonnes quantités de vitamine C (ce qui améliore l’absorption du fer libre présent dans les aliments végétaux tels que les légumes et les légumineuses), les bêta-carotènes, la vitamine A, les vitamines B et la vitamine E.

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page