Responsabilité publique des notaires dans l’achat et l’envoi de biens immobiliers : quelles obligations ?

Dans les métiers immobiliers, le notaire doit s’acquitter d’une série de charges accessoires en plus de la conclusion de l’acte. Si le notaire ne remplit pas ses obligations professionnelles, il est responsable à plusieurs égards. Voyons lequel.

INDEX :

Le rôle du notaire dans la conclusion de l’acte

Le notaire, en tant qu’agent public et professionnel nommé par les parties, lors de la préparation des actes immobiliers, a le devoir de se conformer à certaines règles afin que :

  • l’acte notarial est conforme à la loi et à la volonté des parties ; les
  • effets juridiques de l’acte ne sont pas affectés par des contraintes ou des droits de tiers (par exemple, hypothèques, saisies, servitude, préélations, etc.) dont les parties n’étaient pas au courant, car elles ont été informés par erreur par le notaire.

Les obligations imposées au notaire découlent du contrat d’exécution d’un travail professionnel conclu avec son client. Le non-respect de ces obligations établies par la loi constitue une source de responsabilité.

Obligations du notaire dans l’achat et la vente de biens immobiliers

Le notaire chargé de conclure les achats et les ventes de biens immobiliers doit effectuer des évaluations préliminaires :

En ce

qui concerne ce dernier point, lors de l’achat et de la vente, le notaire est tenu de s’assurer qu’au cours des vingt dernières années, tout fardeau ou frais préjudiciables limitant la propriété ne porte pas la responsabilité de la propriété, de la disponibilité ou de la jouissance. Pour cette raison, les mesures cadastrales et hypothécaires sont l’instrument nécessaire pour remplir les obligations du notaire dans l’acte.

Ventes immobilières : quand êtes-vous responsable auprès du notaire public ?

Le

non-respect des obligations susmentionnées est une source de responsabilité. Chaque fois que des dommages causés à l’une ou aux deux parties en découle, le notaire peut être responsable à différents égards :

  • civil, en cas de dommages-intérêts pour l’inexécution de ses fonctions professionnelles ;
  • criminel, s’il a commis des crimes ;
  • disciplinaire, en cas de violation des principes éthiques de la catégorie.

La

jurisprudence considère que le notaire n’a pas seulement l’obligation de préparer un acte qui produit les effets souhaités par les parties, formellement et substantiellement valides. Ses obligations s’étendent également aux activités préparatoires et ultérieures nécessaires à la gravité et à la certitude de l’acte à assurer.

À moins de dispense expresse due à l’accord des parties, le notaire a l’obligation d’effectuer une vérification préalable de la liberté et de la disponibilité du produit. De manière plus générale, vous devez vérifier les résultats des journaux accessoires de la part du notaire donne lieu à une responsabilité « ex contractu » en cas de non-respect de l’obligation d’effectuer un travail intellectuel, rien ne précisant que le droit professionnel ne contient aucune référence explicite à cette forme particulière de responsabilité. (Cass. Civ. secte. III, 28 novembre 2007, n. 24733).

Responsabilité du notaire pour les visures omises

Si le notaire n’effectue pas les évaluations hypocatastales, il sera tenu de compenser les dommages subis par le client. Le client qui prétend avoir subi un dommage dû à la non-acquisition des visures par le notaire devra toutefois démontrer et quantifier les dommages réels supportés.

Les mesures à effectuer sont les suivantes :

  • la vision cadastrale (actuelle ou historique, par nom, par adresse ou par propriété), en plus d’identifier la position d’un bien sur le territoire d’une municipalité spécifique, définit les données cadastrales, la catégorie cadastrale, la classe, la cohérence, le revenu cadastral des bâtiments et le revenu dominical pour la terre.
  • les visures hypocatastales ou hypocatastales (pour la propriété, par sujet, préjudiciable, légal, etc.) sont effectuées dans les bureaux de publicité immobilière (anciens registres immobiliers du conservatoire) dans toute l’Italie. En général, ils sont destinés à faire connaître les données du propriétaire et des copropriétaires, la nature du droit réel, le quota, le type d’acte d’origine, ainsi que pour vérifier l’état de tout fardeau (hypothèques volontaires, servitude, contraintes) ou préjudiciables (hypothèques légales, créances fiscales, saisies, décrets injonctifs) supportés par le bien.

Assurance obligatoire pour protéger le client

Le client est protégé contre les conséquences de toute erreur ou défaut par le biais d’une assurance obligatoire signée par le notaire. En vertu de la loi, il couvre chaque notaire en cas de responsabilité civile par erreur. Il existe également un fonds de garantie pour les dommages causés par les délinquants criminels.

Les conseils de notaires de district contrôlent également le comportement approprié du notaire. Vérifiez que le professionnel respecte ses devoirs, y compris l’obligation de compenser les dommages.

Source : Notariat

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page