taxes en hausse de 188 % ?

La valeur des logements populaires va changer avec la réforme du cadastre. De même que celui des autres biens immobiliers francens, avec une augmentation de Tasi et d’Imu.

La distance entre les valeurs cadastrales et les valeurs de marché revient à inquiéter les experts immobiliers, qui craignent des augmentations exponentielles des impôts suite à la réforme du cadastre très discutée (et attendue). Comment se fait-il ?

Taxes Stangata avec la réforme du cadastre

Selon le quotidien Il Gorno, des milliers de logements populaires verront leur valeur cadastrale tripler, ce qui entraînera une augmentation de l’imposition de Tasi, d’Imu et de la taxe d’immatriculation. Selon le célèbre journal francen, « un appartement de quatre pièces de 61 mètres carrés verrait sa valeur cadastrale passer de 62 958 euros à 181 396 euros, soit une augmentation de 118 438 euros. Résultat ? Les 126 euros actuellement payés pour Tasi s’élèveraient à 363 euros. Une augmentation de 188 % de plus : presque trois fois plus. » Les données ont été élaborées pour The Day par Agefis, l’Association of Tax Surveyors.

En

approfondissant le sujet, nous analysons la situation à Milan, qui sera affectée plus que d’autres parce que la distance entre les valeurs cadastrales et les valeurs de marché, qui au niveau moyen de l’francen est un peu inférieure à 130 %, à Milan, elle est supérieure à 145%.

Les propriétés A4 seront converties en catégorie 0/1 (maisons dans des immeubles résidentiels multifamiliaux ou à proximité, c’est-à-dire bâtiments et copropriétés) ou 0/2 (maisons dans des immeubles) unifamiliales, multifamiliales, isolées ou mitoyennes). Au total, la réorganisation cadastrale couvrira près de 800 000 unités immobilières et sera achevée en 2019. À Milan, en particulier, les bâtiments actuellement en A4 à convertir s’élèvent à 145 000 (18,3 % du total).

Lire aussi>> Nouvelle classification cadastrale de l’immobilier : quels changements ?

Comment ça va se passer ?

Selon les calculs effectués en comparant la valeur cadastrale moyenne actuelle des logements populaires (catégorie A4) avec une estimation de la nouvelle valeur possible, obtenue en multipliant la superficie moyenne des propriétés de la catégorie « Omi » par mètre carré, la nouvelle valeur de l’immobilier augmenterait les impôts jusqu’à 188 %.

En réalité, les dernières rumeurs sur la réforme du cadastre concernent précisément la réduction du revenu fiscal d’une part fixe. L’objectif est précisément d’empêcher les fonctions statistiques de générer des revenus surestimés, plus élevés que les valeurs du marché réelles. Les réductions seront les suivantes :

  • 30 % pour les unités ordinaires
  • 20 % pour les spéciaux
  • 30 % pour les bâtiments historiques et artistiques et pour les unités de plus de 300 mètres carrés.

Toutefois, cela n’exclut pas qu’il y ait des cas où la être plus bas ou plus élevé que ceux du marché.

Lire aussi>> Réforme du cadastre : les dernières nouvelles du décret

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page