Types de location – My Blog

Il existe différents types de contrats de location. Identifié celui qui répond le mieux à vos besoins, il faut se renseigner sur le calendrier, comment enregistrer le contrat et la répartition des dépenses entre le locataire et le propriétaire. Voyons ensemble les différents types.

Les types de baux

Commençons par la terminologie. Le loyer et le bail sont deux conditions souvent confus, mais diffèrent par rapport à l’objet du contrat. Dans les contrats de location, l’objet est un bien, mobile ou immobilier, qui a un caractère productif, tel que des terres agricoles ou des entreprises commerciales. Le bail se réfère plutôt à un actif, soumis au contrat, non productif tel qu’une maison, un bureau ou un magasin. Le loyer est un contrat avec lequel une partie est obligée de faire bénéficier d’un bien, pendant une certaine période, pour une contrepartie. Les sujets concernés sont les suivants :

  • le propriétaire, également connu sous le nom de « propriétaire », est le propriétaire de la propriété en cours de location ;
  • le locataire est la personne qui profite du bien et s’engage à gérer la gestion économique de l’actif, en prenant soin des fruits et des services publics qui en découlent.

Discipline du contrat de location

La discipline des baux est réglementée à la fois par le Code civil, des articles 1571 à 1614 du Code civil francen, et par plusieurs lois spécifiques. La discipline du code doit être intégrée à celle dictée par la loi 431/1998 et L. 392/1978 (bail à usage résidentiel) et par la loi 392/1978 (bail à usage commercial).

Les types de baux

Le bail ou le bail est donc un accord entre le bailleur et un ou plusieurs chefs d’orchestre. Si l’objet est immobilier, il doit être inscrit par écrit sous peine de nullité.

Nous concentrons notre attention précisément sur les contrats de location de biens immobiliers utilisés à des fins résidentielles.

Contrat de location gratuit

Le propriétaire et le locataire s’entendent sur le montant du loyer et les autres conditions de location. La durée est plutôt fixée par la loi, car elle ne doit pas être inférieure à quatre ans et est automatiquement renouvelable pour 4 autres.

À frais convenus (également connu sous le nom d’accord ou facilité)

Lors de la location d’une taxe convenue, le loyer est établi par des accords conclus entre les organisations de locataires, celles des propriétaires et la ville dans laquelle se trouve le bien. La durée de la location peut être de 3+ 2 renouvellements.

Pendant la période du contrat, le propriétaire peut augmenter le loyer selon les indices Istat en le mettant à jour au coût de la vie actuelle.

Les contrats transitoires

Répondre aux frais transitoires . Ils sont prévus pour de courtes périodes : d’au moins 1 mois à 18 mois maximum. Il n’est pas renouvelable à la fin de la période.

Contrats pour étudiants de premier cycle

Ce type de contrat peut être signé à la fois par un seul étudiant et par des groupes d’étudiants ou par leurs parents. Le locataire doit résider dans une municipalité autre que celle dans laquelle l’Université est basée. Le contrat doit également être inclus dans la référence à l’inscription à un programme de diplôme. La durée varie de 6 à 36 mois. Le contrat peut couvrir l’ensemble du logement ou un bail partiel.

Comment puis-je enregistrer le bail ?

Une fois que vous avez choisi le type de contrat et que vous avez procédé à sa conclusion, le moment est venu d’enregistrer le contrat de location auprès de l’Agence du revenu. Toutefois, cela n’est nécessaire que si la durée du contrat dépasse 30 jours par an. L’enregistrement est obligatoire et doit être effectué au plus tard 30 jours après la conclusion, sous réserve de sanctions administratives établies par l’Agence du revenu.

Il est possible d’enregistrer des contrats sous régime fiscal ordinaire et en coupon sec. Tout cela peut être fait en ligne via le service d’enregistrement des baux. Pour aller de l’avant, il est essentiel d’envoyer le contrat de location, signé par les parties sur toutes les pages, avec les données complètes des parties, les données cadastrales du bâtiment, la durée et les frais annuels de location et le certificat APE obligatoire.

Au prix du service, vous devrez ajouter la taxe d’enregistrement et les marques de timbre demandées par l’Agence du revenu. Vous pouvez également choisir de payer une taxe de remplacement, à savoir le coupon sec.

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page