Vision apostillate : qu’est-ce que cela signifie ?

Tous les citoyens des pays ayant signé la Convention de La Haye du 5 octobre 1961 concernant l’abolition de la légalisation d’actes publics étrangers peuvent exiger un certificat d’apostillat.

Demander un certificat d’apostillat

Pour affirmer un document francen à l’étranger ou un document provenant de l’étranger pour l’Italie, il est nécessaire de valider l’authenticité du document.

En général, les actes et documents francens à appliquer à l’étranger peuvent être soumis, lorsque la loi de l’État de destination l’exige, à une double procédure de légalisation :

  • la première réalisée par l’organisme francen compétent ;
  • le second des représentations diplomatiques ou consulaires compétentes pour l’Italie dans l’État de destination.

C’est ce qui est établi par l’art. 33 du D.P.R. n. 445/2000, qui précise au paragraphe 5 : « Les exemptions à l’obligation de légalisation établie par la loi sont soumises aux exemptions de l’obligation de légalisation ou des accords internationaux ». Cela signifie que des exemptions à l’obligation de légalisation peuvent être envisagées par les lois ou accords internationaux. C’est le cas, par exemple, du remplacement de la double légalisation par l’apostille, mais valable uniquement parmi les États adhérant à la Convention de La Haye du 5 octobre 1961.

À quoi sert l’Apostille ?

L’apostille est une note spécifique apposée sur l’original du certificat délivré par les autorités compétentes du pays concerné. La validation se fait au moyen d’un tampon ou d’une autre procédure similaire, y compris informatisée. Cela certifie l’authenticité de l’acte et la qualité juridique de l’autorité émettrice.

Sur quels documents l’apostile peut-elle être apposée ?

L’apostille ne peut être appliquée qu’aux actes publics et aux documents. Par conséquent, les personnes privées sont exclues, à moins qu’elles ne soient préalablement converties en documents publics, par le biais des procédures prévues par la loi (copie authentique, conforme, enregistrement, date donnée, etc.).

Tous les États qui ont adhéré à la Convention mentionnée ci-dessus peuvent donc demander la légalisation du document avec le tampon apostille. Pour valider, il ne sera pas nécessaire de se rendre à l’ambassade ou au consulat, mais il suffira de se présenter devant une autorité interne reconnue.

Pour l’apostille, ils sont compétents :

    • le Bureau du Procureur général dans le district duquel les actes sont formés. Il est mentionné par des actes judiciaires et notariaux (actes signés par les notaires, le personnel judiciaire, les directeurs de prison, les huissiers de justice, la P.R.A.)

;

  • la Préfecture — Bureau territorial du gouvernement à (celui de Documents, CCIAA).

Comment obtenir un certificat d’apostillat

Le certificat d’apostillat est délivré à la demande du signataire ou à toute personne qui présente l’acte, y compris les pièces jointes. La documentation doit être livrée au bureau concerné, en précisant l’état de destination étranger.

Bouton retour en haut de la page