Comment savoir si vous êtes plaint ?

Qu’est-ce qu’une manifestation ? Que se passe-t-il lorsqu’un sujet est protesté ? Dans cet article, nous répondons à ces questions et expliquons également ce qu’il faut faire pour savoir si vous êtes protesté.

INDEX :

Qu’est-ce qu’une manifestation ?

Avant d’expliquer comment savoir si vous êtes protesté, vous devez d’abord savoir clairement ce qu’est une manifestation.

Les protestations sont ces actes, rédigés par un agent public autorisé, à partir desquels il apparaît le non-acceptation d’une lettre de change ou le non-paiement d’une lettre de change, d’un bureau de change de mandat, d’un chèque bancaire ou postal. Les titres protestables sont donc les suivants :

  • la lettre de change porte sur un ordre de paiement ;
  • le mandat qui contient, en revanche, une promesse de paiement ;
  • le chèque bancaire, circulaire ou postal, qui est un moyen de paiement.

Lorsque ces titres sont « découvert », ils sont remis par le créancier, qui peut être un particulier ou la banque émettrice, à un agent public qualifié (notaire, huissier, secrétaire) municipal) qui rédige la manifestation. Cette action porte le nom de la montée de la manifestation.

Les protestations soulevées sont transmises par des agents publics autorisés au directeur en charge du Bureau des manifestations de la Chambre de commerce, d’industrie, d’
artisanat et d’agriculture, compétent pour le territoire et publiés mensuellement dans le registre informatique des manifestations.

Que se passe-t-il lorsque l’on proteste ?

Le

registre informatique des protestations contient une série d’informations visant à identifier le débiteur, c’est-à-dire la protestation.

En particulier, dans le cas d’une personne physique, nous trouvons : le nom, le prénom, la date de naissance et le domicile ou, si ce n’est pas le cas, le code fiscal. Si, en revanche, il s’agit d’une entité juridique : le nom et le siège social ou, sinon, le code fiscal ou le numéro de TVA.

Le but de cet enregistrement est de protéger toute personne ayant des relations économiques avec la manifestation. C’est précisément pour cette raison que l’enregistrement dans le registre informatique des protestations d’une personne, qu’il s’agisse d’une personne physique ou morale, pourrait empêcher l’ouverture d’un compte bancaire, l’accès au crédit à la consommation ou l’obtention d’un prêt ou d’une hypothèque.

Que dois-je faire pour savoir si je suis protesté ?

La vérification de l’existence des manifestations peut être effectuée par toute personne intéressée par l’accès au registre informatique des manifestations. Cela peut se faire par le biais d’une vision de protestation.

Où est nécessaire le visure de protestation ?

<p ra protest permet donc de vérifier l’enregistrement possible d’un sujet comme « protesté » dans le registre informatique des protestations. Le document peut être demandé en ligne avec livraison en quelques secondes !

Une personne physique Visura proteste proche

Vous aurez besoin de :

Visura Legal Entity protest close

Vous aurez besoin de :

  • Code fiscal de la société (sas, snc, srl, spa..) ou entité juridique

Le service de protestation consiste en un rapport complet et actualisé de tous les effets indus à un sujet. En particulier, il contient :

  • les données du sujet. Pour les personnes morales : nom, code fiscal. Pour les particuliers : nom, prénom, date et lieu de naissance, code fiscal ;
  • données complètes et mises à jour sur les effets indus individuels (date de transcription, province de transcription, type d’effet, en raison d’une réception non réussie, montant de l’effet impayé).

Les données à saisir dans le formulaire de demande de protestation en ligne sont le nom de famille, le nom et le code fiscal des particuliers ; tandis que le nom et le code fiscal des entreprises (sas, snc), srl, spa…) ou des personnes morales.

Le coût est de 5,15€, TVA comprise et frais de chambre imposés par la Chambre de commerce. La livraison se fait en ligne en quelques secondes.

Quand la protestation est-elle caduque ?

Les nouvelles concernant une manifestation restent conservées jusqu’à cinq ans à compter de la date d’inscription au registre informatique des manifestations.

Il est possible de l’annuler avant même la date limite susmentionnée, en cas de :

le

  • paiement des obligations de change dans les 12 mois suivant la montée de la manifestation,
  • l’

  • émission du décret de réhabilitation,
  • l’

  • erronéité ou l’illégitimité formelle de la montée de la manifestation.

Combien coûte l’annulation d’une manifestation ?

La Chambre de commerce responsable de l’annulation de la lettre de change ou de la contestation par chèque est celle qui se trouve dans la province où la protestation a été soulevée.

Le coût de l’annulation des factures et/ou des chèques, tant pour la réhabilitation que pour l’annulation de paiement, est égal à 8,00€ pour chaque titre protesté et un timbre de 14,62€ doit être apposé sur l’instance pair. À ces montants, il faut ajouter 78,00 euros de droits du Tribunal, action.

SOURCE : Chambre de commerce

Gaston Alexandre

En tant que travailleur indépendant, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’articles basée sur le buzz international. Je traite ainsi différents sujets, et particulièrement ceux qui ont suscité un énorme engouement dans la société mondiale. J’écris ainsi des articles concernant les thématiques à fort caractère, c’est-à-dire qui créent un véritable impact émotionnel chez le lecteur. Le nombre d’articles que j’écris est variable au quotidien. L’objectif étant de fournir le maximum d’informations pertinentes du jour, vous pouvez alors découvrir de nombreuses publications d’une douzaine de lignes par article.
Bouton retour en haut de la page