Publié le 10 mai 2017 à 16:36

Arnaud Démare et la FDJ tiennent leur rang

© Sirotti

Après la folle fin d’étape de ce mardi, les équipes piégées dans la chute massive avaient une revanche à prendre sur ce deuxième opus des Quatre Jours de Dunkerque. Au programme, 171 kilomètres autour de Saint-Quentin, et après les pavés de la veille, un profil plus vallonné.

Des difficultés placées relativement loin du terme cependant, avant un final propice à un sprint. La porte était donc ouverte à Arnaud Démare, qui devait tout de même se méfier de l’adversité, notamment du porteur du maillot rose, Jens Debusschere.

Une belle échappée vouée à l’échec

Cinq hommes se jettent dans la bataille dès le troisième kilomètre, et pas des moindres : le roule-toujours Alexis Gougeard (AG2R) est accompagné de Ion Insausti (Bahrain-Merida), du récent vainqueur d’une étape sur le Tour de Bretagne, Andrea Vendrame (Androni-Giocattoli), de Tim Ariesen (Roompot) et de Jonas Rickaert (Topsport-Vlaanderen Baloise).

Un groupe rapidement condamné par l’attitude de la Lotto Soudal, afin de défendre la tunique de Debusschere, et, plus surprenant, de Delko-Marseille Provence-KTM et de son champion de Lettonie, Gatis Smukulis.

Le peloton ne souhaite néanmoins pas revenir trop rapidement sur les fuyards, afin de ne pas s’exposer à des contres et ainsi s’imposer des efforts supplémentaires. Le club des cinq passe donc une première fois sur la ligne en tête.

Arnaud Démare seul au monde

C’est ensuite l’Armée de Terre, en grande forme sur ce printemps, qui prend les choses en main. La FDJ n’est jamais loin et le statut de favori d’Arnaud Démare s’étoffe de minute en minute.

Nombreux sont les hommes rapides qui n’ont pu en découdre hier, ce qui décuple les appétits de certaines formations. Le dernier baroud d’Andrea Vendrame est stoppé peu après la banderole des dix kilomètres.

Personne ne semble pouvoir contrarier les grosses cuisses du peloton et au jeu de la vélocité, c’est Arnaud Démare qui s’impose aisément, pour la sixième fois sur l’épreuve, bien aidé par l’organisation quasi-parfaite de son équipe. Jens Debusschere n’a jamais réussi à boucher le trou sur le Picard mais confirme avec une belle deuxième place et conserve donc sa belle tunique rose.

Saint Quentin – Saint Quentin
1Arnaud DÉMAREFDJ3h58'59''
2Jens DEBUSSCHERELotto Soudalm.t.
3Rudy BARBIERAG2R La Mondialem.t.
4Danilo NAPOLITANOWanty – Groupe Gobertm.t.
5Samuel DUMOULINAG2R La Mondialem.t.
6Yannis YSSAADÉquipe Cycliste Armée de Terrem.t.
7Taco VAN DER HOORNRoompot – Nederlandse Loterijm.t.
8Oliver NAESENAG2R La Mondialem.t.
9Steven TRONETÉquipe Cycliste Armée de Terrem.t.
10Hugo HOFSTETTERCofidis, Solutions Créditsm.t.
À propos de Vincent Prono 87 Articles
Étudiant en licence d'Histoire à Rennes, Vincent est un grand passionné de sport et notamment de cyclisme. Après avoir vécu quelques expériences dans des médias sportifs, il prend part avec excitation à l'aventure du Grand Plateau, avant tout pour le plaisir de partager informations et analyses sur la petite reine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*