Publié le 13 avril 2017 à 09:53

L’absence de Julian Alaphilippe ouvre un boulevard à Alejandro Valverde

© Sirotti

La Flèche Wallonne est une course d’un jour bien spécifique. 200 kilomètres, souvent pour pas grand-chose, avant l’ascension finale du terrible Mur de Huy. 1,3 kilomètre, 9,8% de moyenne, un fameux virage à 26% lorsqu’il est abordé à la corde : on pourrait énumérer longtemps les chiffres impressionnants de l’un des plus grands défis de nombreux cyclistes.

Pourtant, au milieu de cette souffrance, de ce final intense et sans répit, basé sur l’explosivité, la force et rien d’autre, un homme garde le sourire. Alejandro Valverde est invaincu sur la classique belge depuis 2014. Un record. Les Espagnols règnent d’ailleurs en maîtres sur le Mur depuis 2012. Vont-ils passer la sixième ?

Julian Alaphilippe, un prétendant contraint de laisser sa place

S’il y a bien quelqu’un qui pouvait permettre à la France de marquer de son empreinte une grande classique en 2017, c’était lui. Malheureusement, après un Tour du Pays Basque cauchemardesque, Julian Alaphilippe, blessé au genou, a dû déclarer forfait pour les Ardennaises qu’il affectionne tant.

Une flèche en plein cœur pour le jeune homme, comme pour le public tricolore, dont « Alaf » est l’une des figures favorites. Rappelons que le prodige de Quick-Step restait sur des deuxièmes places en 2015 et 2016, derrière l’intouchable « Balaverde ».

Dans ce cadre, cette saison aurait pu nous livrer un magnifique duel au couteau entre les deux hommes, la fougue du Saint-Amandois devant logiquement profiter des presque 37 ans de l’Espagnol.

Alejandro Valverde imbattable ?

Cependant, comme le bon vin, le fidèle puncheur de la Movistar semble se bonifier d’année en année. Hors de question pour lui de penser à la retraite, 2017 faisant déjà figure de grande saison pour le Murcien qui en est déjà à neuf succès en vingt-trois jours de course. Seules cinq équipes professionnelles ont fait mieux que sa seule personne depuis le début de la saison !

Avec cet adversaire coriace en moins et sur son terrain favori, il sera quasiment mission impossible d’empêcher Valverde de faire la passe de quatre. En effet, on peut le regretter, mais la Flèche s’est bien trop souvent résumée ces dernières années à un long sprint en côte.

Un Tim Wellens, notamment, s’est cassé les dents, ces deux dernières années, à vouloir instaurer un mouvement de course de plus loin. L’initiative est belle, mais paraît malheureusement vouée à l’échec.

Quels adversaires pour Valverde ?

Dan Martin est un habitué du passage à l’offensive dans le Mur de Huy – © Sirotti

Il faudra pourtant bien songer à des moyens de contrer l’invincible espagnol, dont les qualités dans les très forts pourcentages ne sont plus à prouver depuis longtemps.

Quick-Step Floors reste l’équipe la plus à même de perturber ce dernier. Marchant aussi sur l’eau depuis le début de l’année, la formation de Patrick Lefevere pourra miser sur un Dan Martin qui a souvent été au rendez-vous de la classique (deuxième en 2014, troisième en 2015) et sur son champion wallon Philippe Gilbert, vainqueur en 2011 et qui débarquera à Binche avec un Ronde dans ses bagages.

Pêle-mêle, des Enrico Gasparotto, Rui Costa, Michal Kwiatkowski, Sergio Henao, voire un autre Français à l’aise dans ces épreuves, Warren Barguil, pourraient faire un coup devant le public de Huy. Néanmoins, tous ces prétendants restent des grosses cotes par rapport à Valverde. Celui-ci s’élancera mercredi prochain pour rentrer un peu plus dans l’Histoire, et qui pourra l’en empêcher ?

Nationalité :
Age : 37 ans
Equipe : Movistar
À propos de Vincent Prono 87 Articles
Étudiant en licence d'Histoire à Rennes, Vincent est un grand passionné de sport et notamment de cyclisme. Après avoir vécu quelques expériences dans des médias sportifs, il prend part avec excitation à l'aventure du Grand Plateau, avant tout pour le plaisir de partager informations et analyses sur la petite reine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*