Publié le 1 avril 2017 à 19:54

Mettre à mal la hiérarchie établie, l’enjeu du 101e Ronde

Peter Sagan et Greg Van Avermaet n'ont eu d'autre choix que de durcir le tempo sous la menace du champion de Belgique - © Sirotti

La question doit trotter dans la tête de nombreux directeurs sportifs à la veille du premier des deux Monuments pavés de la saison 2017. Peter Sagan, et Greg Van Avermaet font figure d’épouvantails de ce Tour des Flandres : le premier est le tenant du titre, le second sans doute le meilleur spécialiste des Flandriennes du moment.

La domination des deux hommes, inséparables en ce moment, laisse peu de portes ouvertes à la concurrence. Il faudra pourtant bien tenter de décontenancer le duo de favoris ce dimanche. Voilà quelques pistes qui pourraient relancer le suspense dans la course au Ronde.

Faire une course d’équipe

Une solution classique est celle de miser sur la force collective de sa formation. La Quick-Step Floors, par exemple, a souvent su se servir de cet avantage pour prendre le dessus dans les Classiques. Y compris cette saison, où Yves Lampaert et Philippe Gilbert avaient fait craquer leurs derniers adversaires en les attaquant à tour de rôle sur À travers la Flandre.

Il s’agit d’ailleurs de la seule démonstration de force collective des hommes en bleu, qui ont échoué à chaque fois qu’ils ont privilégié les initiatives solitaires.

Tiesj Benoot sera l’une des principales inconnues du Monument – © Sirotti

Si c’est à une toute autre échelle qu’il faudra rééditer cette performance, l’équipe de Patrick Lefevere pourra s’appuyer sur Tom Boonen, Zdenek Stybar et Niki Terpstra en plus des deux derniers cités. Attention toutefois à ce que cette stratégie ne se retourne pas contre les Belges, comme cela s’est parfois produit.

La Lotto Soudal, pour l’instant aphone sur les Classiques, jouera elle aussi à domicile. Elle pourrait retrouver sa cohésion pour jouer les trouble-fêtes, en appliquant cette volonté de harcèlement des adversaires.

N’oublions pas d’autres équipes avec plusieurs bons coureurs de courses d’un jour, comme la Sky, organisée autour de Luke Rowe et Ian Stannard, ou Orica-Scott, dont les meilleurs atouts se nomment Luke Durbridge, Mathew Hayman et Jens Keukeleire. La Trek-Segafredo, si Edward Theuns et Jasper Stuyven réussissent à se canaliser, peut également parier sur une action collective en faveur de John Degenkolb.

Lancer les hostilités de loin

Ce moyen va de pair avec le précédent. L’une des faiblesses du champion du monde et du champion olympique est probablement leurs équipes respectives. La Bora-hansgrohe n’a que peu aidé Sagan sur les précédentes échéances. Ce qui l’a peu gêné, il est vrai, mais qui a laissé le Slovaque à la merci d’un incident mécanique, par exemple.

Philippe Gilbert a épaté son monde dans le Mur de Grammont, lors des Trois Jours de la Panne – © Sirotti

Isoler les deux favoris paraît en tous cas être le meilleur moyen de les empêcher d’inscrire leur nom au palmarès de l’épreuve.

Attendre bien tranquillement le dernier enchaînement Vieux-Quaremont – Paterberg pour y faire la différence à la pédale, semble être une stratégie des plus risquées étant donnée la forme du duo.

Dans un rôle de dynamiteur, on attendra alors un Philippe Gilbert, qui s’est montré sous son meilleur sur les Trois Jours de La Panne, un Sep Vanmarcke dont le penchant défensif est parfois frustrant, voire des coureurs qui n’ont rien à perdre, tels des Arnaud Démare, Oliver Naesen ou Edvald Boasson Hagen.

Il faudra en tout cas faire preuve d’imagination, de ruse, être solidaire, s’adapter et surtout être dans une excellente journée pour pouvoir s’imposer sur le 101e Ronde. Si l’on devait choisir un seul type de courses où tout peut arriver, les classiques flandriennes feraient presque l’unanimité. Pourtant, rarement Peter Sagan et Greg Van Avermaet n’ont semblé partir avec une longueur d’avance aussi importante. Réponse dès dimanche sur les monts belges.

À propos de Vincent Prono 87 Articles
Étudiant en licence d'Histoire à Rennes, Vincent est un grand passionné de sport et notamment de cyclisme. Après avoir vécu quelques expériences dans des médias sportifs, il prend part avec excitation à l'aventure du Grand Plateau, avant tout pour le plaisir de partager informations et analyses sur la petite reine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*