Publié le 4 avril 2017 à 10:22

Philippe Gilbert à l’assaut des cinq Monuments du cyclisme

(c) Sirotti

Ce dimanche, Philippe Gilbert a confirmé son retour fracassant au premier plan. En dominant le Tour des Flandres au terme d’une échappée solitaire de plus de cinquante kilomètres, le champion de Belgique a marqué les esprits. Déjà aérien sur les Trois Jours de la Panne, le coureur Quick-Step Floors tient une forme étincelante.

Une condition qui rappelle le Philippe Gilbert de 2011. Intouchable d’avril à juillet, il en avait profité pour rester invaincu durant près de trois mois ! De l’Amstel Gold Race à Liège-Bastogne-Liège, en passant par la Flèche Wallonne, le Tour de Belgique, la Flèche Brabançonne avant de remporter la première étape du Tour de France, le Belge avait tout emporté sur son passage.

Cure de jouvence pour Philippe Gilbert

Philippe Gilbert est parti à 55 kilomètres de l’arrivée pour s’offrir le Tour des Flandres – (c) Sirotti

L’ouragan Gilbert est de retour. Une tempête que peu de monde avait vu venir à l’aube de cette saison 2017. Mis au placard au sein de la formation BMC, l’ancien champion du monde a retrouvé la joie et la passion au sein de l’équipe de Patrick Lefevere. Une seconde jeunesse pour un cycliste au palmarès gigantesque.

À 34 ans, le Wallon possède l’une des plus belles collections de victoires de sa génération. Trois Amstel Gold Race, deux Tour de Lombardie, deux Paris-Tours, deux Het Volk, un Liège-Bastogne-Liège, un championnat du monde, une Clasica San Sebastian, et depuis dimanche, un Tour des Flandres ! Avec cette impressionnante série et à la vue de sa démonstration flandrienne, une question se pose : Philippe Gilbert peut-il remporter les cinq Monuments ?

Un objectif encore illusoire avant dimanche. Pour réussir le Grand Chelem, le champion de Belgique doit faire main basse sur Paris-Roubaix et Milan-San Remo, les deux dernières grandes classiques qui lui résistent. Une première occasion est offerte au coureur Quick-Step Floors dès dimanche prochain avec l’Enfer du Nord.

Philippe Gilbert peut-il remporter les cinq Monuments ?

Philippe Gilbert a retrouvé son état d’esprit offensif cette saison – (c) Sirotti

Pourtant, Philippe Gilbert n’est pas encore certain de participer à la course française. En effet, le puncheur a toujours privilégié les Ardennaises, faisant l’impasse sur les pavés du Nord. Cette année, la donne pourrait être différente. Porté par une forme éclatante, galvanisé à l’idée d’aider Tom Boonen à remporter son ultime défi et délesté de la pression d’être l’unique leader dans les Ardennes, le champion de Belgique pourrait être au départ de Compiègne.

S’il n’a participé qu’une seule fois à Paris-Roubaix, nul doute que Gilbert sera l’un des principaux outsiders dimanche prochain, voire même l’un des favoris. Dans l’hypothèse d’une victoire sur le vélodrome de Roubaix, il resterait au coureur belge à remporter la Primavera. Une classique de plus en plus spécifique qui ne semble plus correspondre à ses nouvelles qualités, comme l’a prouvé l’édition 2017.

Philippe Gilbert renaît en cette saison 2017. Le Belge a retrouvé son coup de pédale agressif et son état d’esprit guerrier. Sa victoire sur le Tour des Flandres a impressionné tous les observateurs. Au point de s’enflammer sur la fin de carrière du champion belge. Pourtant, l’hypothèse de voir Philippe Gilbert remporter les cinq Monuments reste difficilement envisageable.

Le puncheur a sans doute laissé passer sa chance, il y a quelques années, alors qu’il était à son apogée. Cependant, on n’imaginait mal le champion de Belgique dominer Peter Sagan et Greg Van Avermaet dans les monts flandriensil y a encore peu de temps. Rien ne doit être écarté avec un cycliste de la trempe de Gilbert.

S’il est au départ de Paris-Roubaix, Philippe Gilbert n’aura qu’une idée en tête : aider Tom Boonen à remporter la course. Mais si les circonstances de course lui sont favorables, le Wallon pourrait bien tirer les marrons du feu. Une victoire à Roubaix relancerait définitivement la carrière de l’ancien champion du monde et l’idée de glaner les cinq monuments serait plus que jamais d’actualité.

Nationalité :
Age : 35 ans
Equipe : Quick-Step Floors
À propos de Romain Michel 140 Articles
Diplômé en Master Information et Communication à Lyon, Romain est un sportif accompli depuis la sortie du berceau. Il rejoint le Grand Plateau après plusieurs expériences dans les médias. Cycliste amateur, il pose un regard passionné et avisé sur le peloton.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*