Publié le 17 mars 2017 à 14:36

La Primavera, un rendez-vous incontournable pour une épreuve mythique

© Sirotti

S’il y a bien une course à ne pas manquer en Italie, c’est Milan-San Remo. Créée en 1907, cela fait plus d’un siècle que la Primavera fait rêver les plus grands. La 108e édition de l’épreuve transalpine, qui se déroulera samedi, s’annonce palpitante. À l’affiche, un beau plateau de coureurs prêts à succéder à Arnaud Démare.

Remporter Milan-San Remo n’est pas donné à tout le monde. Seuls les hommes les plus forts, endurants et teigneux peuvent se permettre de lever les bras sur la Via Roma. En témoigne la victoire d’Eugène Christophe en 1910, où le Français mit 12 heures et 24 minutes à rallier l’arrivée. Le tout sur des routes enneigées avec pas moins de 20 cm d’or blanc au Col du Turchino.

Une histoire marquée par des légendes

Vainqueur en 1950, Gino Bartali fait partie du cercle très fermé des coureurs ayant remporté l’épreuve à plus de trois reprises – © Wikipédia

Mais Milan-San Remo perpétue avant tout son histoire à travers ses champions italiens. Ainsi, Fausto Coppi réalisa l’impensable en 1946 en s’imposant après 270 kilomètres d’échappée, dont les 140 derniers en solitaire. Gino Bartali réalisa également de véritables numéros lui permettant de glaner la Classicissima à quatre reprises. 

Sans oublier les Belges qui ont marqué de leur patte cette classique. En effet, Roger De Vlaeminck s’adjugea trois titres dans les années 1970. Le Cannibale Eddy Merckx réussit, lui, l’exploit d’en décrocher sept. Un record qui semble inatteignable, à l’image de sa carrière de cycliste.

Plus récemment, Milan-San Remo s’est internationalisée. L’épreuve est notamment devenue le terrain de chasse des Allemands, qui totalisent six victoires lors des vingt dernières années.

300 kilomètres pour la gloire

La Primavera ne serait pas si mythique sans sa distance de près de 300 kilomètres, 298 pour être précis. Cela a de quoi effrayer plus d’un coureur, même en forme. Mais à cela s’ajoute un parcours d’une grande exigence.

En 2016, le format s’est rapproché de celui d’origine et a retrouvé une formule plutôt classique. Finis, les départs le dimanche comme ce fut le cas ces dernières années et place au samedi, comme à l’accoutumée. Après 130 km de course, le Col du Turchino sera la première difficulté qui se dressera au devant des coureurs. De quoi en contraindre certains à aller puiser dans leurs réserves.

Puis s’en suivront 80 longs kilomètres de plat, interrompus seulement par trois petites difficultés n’excédant pas les 2 kilomètres. Ainsi, avec plus de 260 bornes dans les pattes, le plus difficile attendra les coureurs. La redoutable montée de la Cipressa, longue de 5,6 kilomètres à 4,1% permettra une première sélection.

Enfin, c’est le Poggio qui attendra de pied ferme le reste du peloton. La montée courte de 3,7 kilomètres à 3,7%, sera certainement la dernière chance de tenter quelque chose pour les attaquants. En effet, un peloton groupé au sommet du Poggio sera sans doute synonyme d’arrivée au sprint, à l’image des dernières éditions de l’épreuve.

Qui pour succéder à Arnaud Démare ?

Arnaud Démare avait créé la surprise le 19 mars dernier en remportant son premier Monument – © Sirotti

L’année passée, Arnaud Démare avait connu son jour de grâce en s’imposant au sprint sur la Via Roma. Et il est certain que bon nombre de concurrents voudraient l’imiter. À commencer par son ancien coéquipier et désormais rival Nacer Bouhanni.

Ce dernier a eu énormément de mal à se remettre de son saut de chaîne qui le priva d’une si belle victoire en 2016. Mais il n’est pas le seule qui désire succéder au Picard. En effet, les habituels rivaux Greg Van Avermaet et Peter Sagan seront également des dangers potentiels pour les purs sprinteurs.

Les Italiens ont eux-aussi soif de reconquérir un titre sur la Classicissima. Sacha Modolo, le leader du Team Emirates représentera avec ses compatriotes Elia Viviani et Sonny Colbrelli les meilleures chances de victoire pour sa nation.

Sans oublier les sprinteurs en forme de ce début de saison. Il est clair qu’en cas d’arrivée groupée à San-Remo, Fernando Gaviria, Caleb Ewan ou encore John Degenkolb auront leur mot à dire.

Par ailleurs, il serait difficile de reprendre un coureur qui basculerait avec 20 ou 30 secondes d’avance en haut du Poggio. Il faudra donc se méfier des puncheurs que sont Julian Alaphilippe, Jan Bakelants, Tim Wellens, Tony Gallopin ou encore Michal Kwiatkowski.

Seule certitude, le coureur qui lèvera les bras sur la Via Roma inscrira son nom parmi les légendes dans l’histoire d’une course mythique. D’ailleurs, une surprise n’est pas à exclure pour succéder à Arnaud Démare, en témoigne la victoire de Gerald Ciolek en 2013.

Le parcours

La liste des engagés

FDJ 

1 DÉMARE Arnaud
2 DELAGE Mickaël
3 BONNET William
4 CIMOLAI Davide
5 GUARNIERI Jacopo
6 KONOVALOVAS Ignatas
7 LADAGNOUS Matthieu
8 ROUX Anthony

AG2R La Mondiale

11 HOULE Hugo
12 BAGDONAS Gediminas
13 BAKELANTS Jan
14 FRANK Mathias
15 GOUGEARD Alexis
16 JAUREGUI Quentin
17 DENZ Nico
18 VANDENBERGH Stijn

Androni Giocattoli-Sidermec

21 BALLERINI Davide
22 BERNAL Egan Arley
23 BONUSI Raffaello
24 CATTANEO Mattia
25 FRAPPORTI Marco
26 FRAPPORTI Mattia
27 GAVAZZI Francesco
28 MASNADA Fausto

Astana Pro Team

31 KORSAETH Truls
32 BRESCHEL Matti
33 GATTO Oscar
34 GRIVKO Andrei
35 LUTSENKO Alexey
36 TLEUBAYEV Ruslan
37 SANCHEZ Luis Leon
38 VALGREN Michael

Bahrain Merida 

41 COLBRELLI Sonny
42 BOARO Manuele
43 BOLE Grega
44 BONIFAZIO Niccolo
45 BOZIC Borut
46 GASPAROTTO Enrico
47 PELLIZOTTI Franco
48 VISCONTI Giovanni

Bardiani – CSF 

51 ANDREETTA Simone
52 BARBIN Enrico
53 BOEM Nicola
54 MAESTRI Mirco
55 ROTA Lorenzo
56 SIMION Paolo
57 VELASCO Simone
58 WACKERMANN Luca

BMC Racing Team 

61 VAN AVERMAET Greg
62 CARUSO Damiano
63 DILLIER Silvan
64 ELMIGER Martin
65 OSS Daniel
66 QUINZIATO Manuel
67 SCOTSON Miles
68 VENTOSO Francisco

Bora–hansgrohe

71 SAGAN Peter
72 BENNETT Sam
73 BODNAR Maciej
74 BURGHARDT Marcus
75 MÜHLBERGER Gregor
76 SAGAN Juraj
77 SARAMOTINS Aleksejs
78 BENEDETTI Cesare

Cannondale-Drapac 

81 CLARKE Simon
82 BETTIOL Alberto
83 KOREN Kristijan
84 SCULLY Thomas
85 SKUJINŠ, Toms
86 CLARKE William
87 BROWN Nathan
88 VAN ASBROECK Tom

Cofidis, Solutions Crédits

91 BOUHANNI Nacer
92 CLAEYS Dimitri
93 LAPORTE Christophe
94 LEMOINE Cyril
95 SÉNÉCHAL Florian
96 SIMON Julien
97 SOUPE Geoffrey
98 VANBILSEN Kenneth

Gazprom-RusVelo

101 PORSEV Alexander
102 BRUTT Pavel
103 ERSHOV Artur
104 MAIKIN Roman
105 ROVNY Ivan
106 SAVITSKIY Ivan
107 TSATEVICH Alexey
108 TRUSOV Nikolay

Lotto Soudal 

111 WELLENS Tim
112 BENOOT Tiesj
113 DEBUSSCHERE Jens
114 GALLOPIN Tony
115 BAK Lars
116 MARCZYNSKI Tomasz
117 ROELANDTS Jurgen
118 SIEBERG Marcel

Movistar Team

121 BETANCUR Carlos
122 BICO Nuno
123 ARCAS Jorge
124 BARBERO Carlos
125 BENNATI Daniele
126 CARAPAZ Richard
127 DOWSETT Alex
128 SÜTTERLIN Jasha

Nippo – Vini Fantini 

131 NAKANE Hideto
132 CANOLA Marco
133 FILOSI Iuri
134 GROSU Eduard Michael
135 DE NEGRI Pier Paolo
136 MARANGONI Alan
137 SANTAROMITA Ivan
138 UCHIMA Kohei

Orica-Scott 

141 EWAN Caleb
142 ALBASINI Michael
143 GERRANS Simon
144 HAYMAN Mathew
145 IMPEY Daryl
146 KEUKELEIRE Jens
147 MEZGEC Luka
148 CORT NIELSEN Magnus

Quick-Step Floors 

151 BOONEN Tom
152 ALAPHILIPPE Julian
153 BAUER Jack
154 GAVIRIA Fernando
155 GILBERT Philippe
156 SABATINI Fabio
157 TRENTIN Matteo
158 VERMOTE Julien

Dimension Data 

161 CAVENDISH Mark
162 BOASSON HAGEN Edvald
163 CUMMINGS Stephen
164 EISEL Bernhard
165 THOMSON Jay Robert
166 RENSHAW Mark
167 SBARAGLI Kristian
168 THWAITES Scott

Team Katusha – Alpecin 

171 KRISTOFF Alexander
172 BELKOV Maxim
173 BYSTRØM Sven Erik
174 HALLER Marco
175 HOLLENSTEIN Reto
176 MØRKØV Michael
177 ŠPILAK Simon
178 ZABEL Rick

Team LottoNL-Jumbo 

181 LOBATO Juan José
182 BATTAGLIN Enrico
183 CASTELIJNS Twan
184 VAN EMDEN Jos
185 LEEZER Tom
186 MARTENS Paul
187 ROGLIC Primoz
188 TANKINK Bram

Team Novo Nordisk 

191 MEGIAS Javier
192 CALABRIA Fabio
193 LOZANO David
194 PLANET Charles
195 KAMSTRA Brian
196 VERSCHOOR Martijn
197 POLI Umberto
198 VAN IJZENDOORN Rik

Team Sky 

201 VIVIANI Elia
202 KWIATKOWSKI Michal
203 MOSCON Gianni
204 PUCCIO Salvatore
205 ROWE Luke
206 STANNARD Ian
207 VAN POPPEL Danny
208 WISNIOWSKI Lukasz

Team Sunweb 

211 DUMOULIN Tom
212 ARNDT Nikias
213 ANDERSEN Soren Kragh
214 CURVERS Roy
215 GESCHKE Simon
216 MATTHEWS Michael
217 STAMSNIJDER Tom
218 TIMMER Albert

Trek – Segafredo

221 DEGENKOLB John
222 ALAFACI Eugenio
223 COLEDAN Marco
224 DE KORT Koen
225 FELLINE Fabio
226 RAST Gregory
227 STUYVEN Jasper
228 REIJNEN Kiel

UAE Team Emirates 

231 MODOLO Sacha
232 LAENGEN Vegard Stake
233 MARCATO Marco
234 MOHORIC Matej
235 MORI Manuele
236 SWIFT Ben
237 ULISSI Diego
238 ZURLO Federico

Wilier Triestina 

241 POZZATO Filippo
242 AMEZQUETA Julen
243 BELLETTI Manuel
244 BUSATO Matteo
245 GODOY Yonder
246 MARECZKO Jakub
247 MARTINEZ Daniel Felipe
248 MOSCA Jacopo

À propos de Zinédine Aïchouche 38 Articles
Zinédine est actuellement lycéen et féru de sport. Sportif depuis toujours, il suit le Tour de France depuis ses 6 ans. Il a découvert le cyclisme en 2014 à l'occasion d'un Tour de France entre amis et a immédiatement accroché. Il a rejoint la rédaction du Grand Plateau avec comme ligne de conduite : toujours relever de nouveaux défis.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*