Publié le 25 février 2017 à 14:25

Rui Costa profite du marquage entre les favoris

© @TeamUAEAbuDhabi

Sous un vent significatif, les cadors ont livré bataille. Rui Costa a mis les voiles et a dompté la concurrence. Aérien dans la dernière ascension, il devance Ilnur Zakarin et Tom Dumoulin. Nairo Quintana, Alberto Contador et Vincenzo Nibali se sont neutralisés. Ils franchissent la ligne une minute derrière le Portugais qui prend le maillot de leader.

Après deux jours favorables aux sprinteurs, les grimpeurs trouvent enfin une montagne à se mettre sous les roues. Longue de dix kilomètres, Jebel Hafeet est le théâtre de l’arrivée de ce troisième acte. Les nombreux leaders des courses par étapes présents vont pouvoir se tester. Avec un plateau d’une qualité rare, le combat promet d’être sublime. Les premières défaillances seront à surveiller.

La course neutralisée à cause du vent

Avant d’arriver au pied de l’ultime difficulté, le peloton navigue à travers le désert, comme les jours précédents. Différence importante, le vent s’est levé. Une bise généreuse qui influence sur la course. En effet, suite à une bourrasque, une chute se produit dans le paquet et les coureurs décident de neutraliser l’étape. Après un léger moment de flottement, la compétition reprend ses droits. A soixante kilomètres de l’arrivée, quatre coureurs mènent le bal avec cinq minutes d’avance sur le reste de la troupe.

Une échappée condamnée qui sera revue à une quinzaine de kilomètres de la fin. La pente se cabre et le peloton se réduit à vue d’oeil sous l’impulsion de la Movistar. Un rythme endiablé dont profite Nairo Quintana pour placer une première banderille. Un coup d’épée dans l’eau pour le remuant Colombien. Après une entame supersonique, les hommes forts se retrouvent en tête de course.

Quintana et Contador s’observent, Rui Costa en profite

Coureur en forme, Rui Costa profite d’un moment de temporisation pour prendre les devants. Le Portugais emmène Ilnur Zakarin avec lui. A l’arrière, les grands favoris se marquent. Le trio Quintana-Contador-Nibali offre une séance de démarrages aux observateurs. Profitant de ce rythme inconstant, le duo de tête creuse l’écart et possède une demi-minute d’avance. Les Néerlandais Tom Dumoulin et Bauke Mollema sortent en contre-attaque.

Nairo Quintana et Alberto Contador se désintéressent de la victoire d’étape et s’épient entre deux sprints. Une tactique qui profite aux hommes de tête. Le duo russo-portugais se dispute la gagne. Rui Costa se montre le plus malin et devance Ilnur Zakarin. Tom Dumoulin va chercher une belle troisième place, tandis que Bauke Mollema échoue au pied du podium.

A une minute de la tête, le groupe des favoris franchit la ligne, Nairo Quintana en tête. Sur le sol de son équipe, Rui Costa endosse le maillot de leader. Le Portugais, déjà vainqueur d’étape au Tour de San Juan et deuxième du Tour d’Oman, confirme son excellent début de saison. Il lui reste la dernière étape à bien négocier pour inscrire son nom au palmarès du Tour d’Abu Dhabi.

Hazza Bin Zayed Stadium – Jebel Hafeet
1Rui COSTAUAE Team Emirates4h34'08
2Ilnur ZAKARINTeam Katusha – Alpecinm.t.
3Tom DUMOULINTeam Sunweb+ 10"
4Bauke MOLLEMATrek – Segafredo+ 28"
5Julian ALAPHILIPPEQuick-Step Floors+ 46"
6Fabio ARUAstana Pro Teamm.t.
7Rafal MAJKABora-hansgrohem.t.
8George BENNETTTeam LottoNL – Jumbom.t.
9Domenico POZZOVIVOAG2R La Mondialem.t.
10Nairo QUINTANAMovistar+ 58"
À propos de Romain Michel 140 Articles
Diplômé en Master Information et Communication à Lyon, Romain est un sportif accompli depuis la sortie du berceau. Il rejoint le Grand Plateau après plusieurs expériences dans les médias. Cycliste amateur, il pose un regard passionné et avisé sur le peloton.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*