Publié le 22 mars 2017 à 17:02

Yves Lampaert et Philippe Gilbert font le doublé à Waregem

© BrakeThrough Media / Quick-Step Floors 2017

Près d’un mois après le week-end d’ouverture du calendrier belge, le peloton du World Tour est de retour au plat pays pour plusieurs semaines d’une guerre disputée sur les pavés du nord. Premier épisode d’une saga à suspense, À travers la Flandre a tenu toutes ses promesses ce mercredi.

Forte d’un collectif supérieur à tous les autres sur ce type de terrain, la Quick-Step Floors a assommé tous ses concurrents. D’un coup de maître, les hommes en bleu se sont adjugés cette 72e édition par le biais d’Yves Lampaert, tandis que Philippe Gilbert prend la seconde place.

Des pavés, du vent, le décor est planté

L’échappée matinale du jour ne fut qu’anecdote. Rapidement, les six hommes qui la composaient furent revus par un groupe de contre, sorti à l’initiative d’un Philippe Gilbert intenable. Une vingtaine de coureurs gère alors son avance sur le peloton, bien aidée par le manque d’organisation de ce dernier.

À 33 bornes de l’arrivée, dans le Pattersberg, Zdenek Stybar et Niki Terpstra sortent du peloton, alors que leurs deux coéquipiers Philippe Gilbert et Yves Lampaert prennent la tête des opérations, accompagnés des seuls Luke Durbridge et Alexey Lutsenko. Quick-Step est partout, et Quick-Step domine.

Gilbert un ton au-dessus, Lampaert en profite

L’écart se creuse pour les quatre attaquants, qui ont course gagnée à 10 kilomètres du but. Une tactique doit alors être mise en place par les hommes en bleu. Le champion de Belgique attaque, seulement suivi par Durbridge. Lutsenko, à la limite, revient sur le duo de tête.

Mais il n’en fallait pas plus pour permettre à Yves Lampaert d’attaquer sur le dernier secteur pavé, ajouté cette année par les organisateurs au tracé habituel.

Le natif d’Izegem ne sera jamais revu par le trio, au sein duquel Philippe Gilbert semblait d’ailleurs être le seul coureur en mesure de suivre le vainqueur du jour. C’est d’ailleurs lui qui coupe la ligne en 2e position, quelques dizaines de secondes après Lampaert.

Quick-Step Floors, une référence en la matière

Avec dans ses rangs une poignée de Flandriens capables de jouer les premiers rôles dans les prochaines semaines, la Quick-Step s’annonce comme la grande favorites du printemps flandrien. Sans Tom Boonen, elle est parvenue ce mercredi à dompter les ardeurs des autres coureurs de classiques avec une grande facilité.

Il ne fait aucun doute que l’effectif belge sera à surveiller vendredi lors du Grand Prix E3 et dimanche lors de Gand-Wevelgem, mais aussi par la suite, sur le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Les hommes de Patrick Lefevere, en deçà de leur niveau l’an dernier, semblent être de retour au plus haut niveau pour les épreuves pavées.

Il faut néanmoins prendre cette course dans son contexte : le plateau du jour n’était pas le plus reluisant qui soit, malgré la présence de grandes stars des Flandriennes. La présence de Peter Sagan lors des prochaines échéances compliquera sans doute largement la tâche de Quick-Step Floors.

Dwars door Vlaanderen / À travers la Flandre
1Yves LAMPAERTQuick-Step Floors4h47'26''
2Philippe GILBERTQuick-Step Floors+ 39''
3Alexey LUTSENKOAstana Pro Teamm.t.
4Luke DURBRIDGEOrica-Scottm.t.
5Dylan GROENEWEGENTeam LottoNL – Jumbo+ 1'03''
6Oliver NAESENAG2R La Mondialem.t.
7Tiesj BENOOTLotto Soudalm.t.
8Dylan VAN BAARLECannondale-Drapac Pro Cycling Teamm.t.
9Mitchell DOCKEROrica-Scottm.t.
10Florian SÉNÉCHALCofidis, Solutions Créditsm.t.
À propos de Cyprien Bricout 226 Articles
Étudiant en histoire et science politique à Nice, Cyprien a pour ambition de devenir journaliste. Enrichi de diverses expériences dans des médias web et radio, il a co-fondé le Grand Plateau. En passionné de cyclisme - et plus généralement de sport - qu'il est, Cyprien a placé de grands espoirs dans ce projet, qui incarne sa vision de ce que doit être le journalisme sportif.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*